Homme noir sur fond blanc de Xavier Deutsch

En plus de la pré-sélection, j’ai eu envie de découvrir comme les jeunes, les sélections du prix farniente. Aujourd’hui, je vous retrouve pour le roman « Homme noir sur fond blanc ».

Informations concernant le livre

Titre: Homme noir sur fond blanc

Auteur: Xavier Deutsch

Editeur: Mijade

Nombre de pages: 217

Format lu: papier (merci à ma bibliothèque Bibloux)

Résumé

Le pays de Brahim Abdelgadir est le Soudan : un beau pays‚ mais devenu très dur. Beaucoup trop dur. De la même façon que des milliers d’autres garçons‚ Brahim est obligé de fuir et de prendre la route. Son père le dit : « Il faut que tu partes‚ que tu te sauves : en Angleterre existe le salut. »
Brahim s’en va. Il rencontre toutes les épreuves qu’on peut imaginer : le désert brûlant‚ la barbarie des pirates libyens‚ la mer hostile et redoutable‚ puis l’Europe. Les routes glaciales‚ les violences policières‚ la clandestinité.
Un matin d’hiver‚ après avoir encore marché jusqu’à l’épuisement‚ Brahim entre dans un petit village des Ardennes‚ et enfin‚ il se trouve quelqu’un pour le considérer comme un Homme et l’accueillir.
Un roman puissant‚ bouleversant de vérité. On suit l’itinéraire d’un réfugié.
L’auteur s’est inspiré des récits des jeunes réfugiés qu’il a hébergé sur le chemin de l’exil.

Mon avis

Au Soudan, Brahim reçoit de l’argent pour atteindre l’Angleterre, la terre promise. Là où tout ira bien, les personnes sont bien traitées et où ils peuvent gagner de l’argent à envoyer au reste de la famille. On suit celui-ci dans son périple vers l’Europe. Il doit traverser la mer Méditerranée avec d’autres femmes et enfants où ils s’entassent tous. Au moment de prendre un camion pour l’Angleterre, il se fait arrêté par la police. Commence pour lui, un moment horrible. Il se retrouve dans une pièce sans eau, on lui prend sa veste où se trouve son gsm, le temps passe lentement et l’inquiétude monte parce qu’il ne comprend pas les personnes. Il est finalement relâché mais sans sa jacket et donc son gsm en pleine forêt. Il marche encore et encore. Il finit par tomber sur un chalet inhabité jusqu’à ce qu’il trouve un homme mort dans sa chambre. Il va s’abriter quelques temps là-bas avant de repartir. Il croise le chemin de Gaston, le maire de la ville où il a atterrit. Méfiant, il commence doucement à lui faire confiance et à reprendre des forces. Gaston est un homme altruiste, désireux d’aider son prochain. Il se rend bien compte que la police n’est pas toujours en règle vis-à-vis des réfugiés, malheureusement, il ne peut rien y faire.

J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire dû à l’écriture de l’auteur que je découvrais pour la première fois. Je devais différencier différents jeunes, comme Brahim, qui devaient essayer d’atteindre la Terre promise. J’ai beaucoup aimé le personnage de Gaston, qui fait ce qu’il peut pour venir en aide à Brahim et à deux amis à lui : Gaouar et Safouan. C’est aussi une personne tourmentée car on comprend qu’il a tué dans son métier des personnes.

Ma note: 6,5/10

Je vous retrouve très vite pour une nouvelle chronique littéraire.

Leave a Reply