Fashion victime de Julia Dawson

Je vous retrouve pour une nouvelle lecture dans le cadre de la pré-sélection du prix farniente.

Informations concernant le livre

Titre: Fashion victime

Auteure: Julia Dawson

Editeur: Pocket jeunesse

Format lu: papier (merci à ma bibliothèque Bibloux)

Nombre de pages: 528

Résumé

Lorsque Jana devient top-modèle, elle découvre que la réalité du métier n’a rien à voir avec l’image que l’on s’en fait…

Dans un parc d’attractions, Jana, seize ans, se fait repérer par un agent de mannequins. Après hésitation, la jeune fille accepte et signe un contrat. Elle défile bientôt pour les plus grands noms de la mode et évolue dans un milieu glamour mais cruel. Afin de gérer la pression, l’adolescente prend des tranquillisants et des somnifères. C’est le début d’un cauchemar qui poussera Jana à révéler au monde entier combien l’univers de la beauté peut être laid…

Mon avis

Jana, adolescente encore à l’école, se fait recruter par une agence de mannequinat, Prestige. Elle rencontre d’autres mannequins, des nouvelles dans ce monde et même des villes. Tout prend de l’ampleur lorsqu’on la découvre. Elle semble la nouvelle nymphe de ce monde fermé et glamour. Pourtant rien ne le garantissait. Tous les grands noms veulent qu’elle porte leurs vêtements, elle va même participer à la Fashion week, elle va aller au Japon, Corée, Chine et tant d’autres destinations qui nous font rêver. Mais elle va aussi voir et subir l’envers du décor, attendre par terre pendant plusieurs heures pour une simple audition, changer de coupe de cheveux, devoir arrêter de manger autant qu’elle souhaitait, le fait de ne plus avoir d’intimité. Petit à petit, le livre nous tient en haleine à mesure qu’on avance dans le récit, on commence à se dire comme l’héroïne que quelque chose ne va pas. Jusqu’au jour où très fatiguée, elle tombe sur un photographe pervers et irrespectueux. Alors là, elle dit stop à tout et décide de tout faire pour que cet homme soit montré au monde entier tel qu’il est. Dans sa lutte, elle découvre qu’elle n’est pas seule et que tant de femmes se taisent sur ce genre de faits. Très prenant mais quand même long comme roman, j’ai bien aimé le style d’écriture, j’ai aimé suivre le personnage de Jana dans tout ce qui lui arrive. J’ai vraiment été touchée par cette histoire réaliste qui pourrait tellement arriver dans la vraie vie et pourtant le petit peuple passera à côté de toutes ces histoires qu’on estime futiles.

Ma note: 16/20

  • Choisir des livres dont les thèmes prêtent à des débats, servent à ouvrir le dialogue, à aller à la découverte des autres et des différences. OUI
  • Retenir des livres dont la référence culturelle est accessible à tous. OUI
  • Équilibrer les thèmes proposés, les intérêts des filles et des garçons. OUI
  • Promouvoir les auteurs francophones (au moins 2 sur les 5 choisis au final) et les éditeurs belges, de nouvelles maisons d’édition, des livres récents, pas encore primés. NON
  • Tenir compte de la qualité littéraire de l’œuvre. OUI
  • Être attentif·ve au prix du livre, varier le nombre de pages (penser aux ados qui lisent peu). NON
  • Montrer par un choix réfléchi que la lecture peut être un plaisir enrichissant. OUI

Je vous retrouve très vite pour une nouvelle chronique.

Leave a Reply