Alma tome 1 le vent se lève de Timothée de Fombelle

Je vous retrouve pour une nouvelle lecture dans le cadre de la pré-sélection du prix Farniente.

Informations concernant le livre

Titre: Alma tome 1 le vent se lève

Auteur: Timothée de Fombelle

Editeur: Gallimard Jeunesse

Nombre de pages: 400

Format lu: papier (merci à ma bibliothèque Bibloux)

Résumé

1786. Quittant la vallée d’Afrique qui la protégeait du reste du monde, Alma, 13 ans, part seule à la recherche de son petit frère disparu. Pendant ce temps, à La Rochelle, le jeune Joseph Mars embarque clandestinement sur La Douce Amélie, l’imposant navire de traite du cruel capitaine Gardel. Il est en quête d’un immense trésor, mais c’est Alma qu’il va découvrir…

Mon avis

1786, Alma vit avec son petit frère Lam, son autre frère Soum, le cheval Brouillard et ses parents dans une vallée d’Afrique tranquille éloignée de tout. Un jour, son frère Lam vole Brouillard et s’enfoui avec. Alma et son père sans le savoir, partent chacun de leur côté, chercher après le petit frère.

En même temps, mais sur le navire de traite, La douce Amélie, se trouve Joseph Mars qui a pour but de chercher après l’or du capitaine ; Lazare Bartholomée Gardel, propriétaire du navire, obsédé par l’idée de découvrir le trésor du célèbre Luc de Terne et de caser le plus d’esclaves possible pour les échanger contre de l’argent ; Jacques Poussin, charpentier sur le navire ; Gabriel Cook qui agit sous les ordres de l’étrange Saint-Ange.

Encore en même temps mais dans un autre lieu se trouve Ferdinand Bassac, propriétaire d’un navire ; sa fille Amélie qui par des circonstances va devoir se reconstruire ; le comptable Saint-Ange homme fourbe qui cherche à s’enrichir et à épouser Amélie contre son grès.

Tous ses personnages interviennent dans cette histoire. Alma va croiser différents personnages durant son périple, une princesse du nom de Sirim, Joseph Mars, le grand noir qui sait où se trouve le petit Lam. Sans le savoir, Alma sera bien plus proche de sa maman et de son frère Soum sans le savoir car oui, ils ont été aussi capturés sur le même bateau. La vie sur le bateau est plus développé que le reste du récit des autres personnages car c’est là que l’action se déroule en priorité. J’ai été touchée par les chants que font les prisonniers pour se raconter leurs histoires personnelles, cette expérience les rapproche et les unit en tant qu’africains, ils parlent tous la même langue et non plusieurs, leurs pensées et comment ils finissent par en mourir. C’est l’extinction de leur « race » car les blancs les pourchassent bien qu’ils se cachent de leur mieux.

C’est une magnifique histoire d’aventure maritime, de liberté, de traite d’esclaves, d’extinction de peuple africain. Le récit est assez long au début mais plus on rentre dans l’histoire, plus ça nous semble plus prenant. J’ai hâte de découvrir le tome 2 pour ma part !

Ma note: 6,5/10

  • Choisir des livres dont les thèmes prêtent à des débats, servent à ouvrir le dialogue, à aller à la découverte des autres et des différences. OUI
  • Retenir des livres dont la référence culturelle est accessible à tous. OUI
  • Équilibrer les thèmes proposés, les intérêts des filles et des garçons. OUI
  • Promouvoir les auteurs francophones (au moins 2 sur les 5 choisis au final) et les éditeurs belges, de nouvelles maisons d’édition, des livres récents, pas encore primés. OUI
  • Tenir compte de la qualité littéraire de l’œuvre. OUI
  • Être attentif·ve au prix du livre, varier le nombre de pages (penser aux ados qui lisent peu). NON
  • Montrer par un choix réfléchi que la lecture peut être un plaisir enrichissant. OUI

Je vous retrouve très vite pour une nouvelle chronique.

Leave a Reply