La vallée aux merveilles de Sylvie Deshors

Je vous retrouve pour une nouvelle lecture dans le cadre de la pré-sélection du prix Farniente.

Informations concernant le livre

Titre: La vallée aux merveilles

Auteur: Sylvie Deshors

Editeur: Editions du Rouergue

Format lu: papier (merci à ma bibliothèque “bibloux”)

Nombre de pages: 173

Résumé

Après une rupture amoureuse douloureuse, Jeanne, 16 ans, est envoyée chez sa tante dans la vallée de la Roya. Elle y découvre, stupéfaite, que cette dernière est une militante active, venant en aide aux migrants qui tentent de passer la frontière italienne pour entrer en France.

Mon avis

Jeanne est envoyée par sa maman Sybille durant les vacances de la Toussaint chez sa tante Nathalie alias Miette à Saorge, un village se trouvant à la frontière entre la France et l’Italie. On sent bien qu’il s’est passé quelque chose d’important dans sa vie récemment mais c’est au fur et à mesure que l’histoire avance qu’on a des informations qui vont révéler la vérité. Un jour, Mamadou débarque dans la maison de Miette. Grand africain aux cheveux bouclés et drus, il vient pour charger son téléphone. Très étonnée, Jeanne essaie de comprendre la situation. Elle est très fermée et ne comprend pas le point de vue de sa tata. Au fil de ses rencontres avec les habitants et d’autres personnes, elle découvre la dure réalité des migrants, leurs histoires, leurs pensées. Elle va au fur et à mesure comprendre l’enjeu et la façon d’agir de Miette. Elle va d’ailleurs les aider un peu plus à chaque fois. Entre football, la cheville foulée de Miette, des contrôles de police, des rencontres avec les habitants et les migrants, elle va découvrir un monde qu’elle ne soupçonnait pas. Très focalisée au départ sur ce que les gens vont penser d’elle et sur les réseaux sociaux, elle va devenir plus mature, plus réfléchie et plus à l’écoute de ses personnes en danger. A travers le personnage de Jeanne, j’ai découvert Mamadou, fan de football et de musique, trois jeunes femmes magnifiques et pourtant elles en ont subi des choses et tant d’autres personnages touchants. J’ai davantage aimé le personnage de Miette, qui me ressemble davantage. Elle ne juge pas, elle essaie de venir en aide à un maximum de personnes, elle sensibilise d’autres personnes, elle est prête même à risquer sa vie pour les autres.

C’est un livre humain qui ouvre les yeux sur les migrants de manière à les valoriser et à donner envie d’agir même à petite échelle. Ca été un vrai choc pour moi car c’est vrai qu’il m’arrive encore de critiquer un peu les reportages montrant des migrants. On ne se rend pas assez compte des épreuves qu’ils ont rencontrés pour arriver jusqu’ici.

Ma note: 8,5/10

  • Choisir des livres dont les thèmes prêtent à des débats, servent à ouvrir le dialogue, à aller à la découverte des autres et des différences. OUI
  • Retenir des livres dont la référence culturelle est accessible à tous. OUI
  • Équilibrer les thèmes proposés, les intérêts des filles et des garçons. OUI
  • Promouvoir les auteurs francophones (au moins 2 sur les 5 choisis au final) et les éditeurs belges, de nouvelles maisons d’édition, des livres récents, pas encore primés. OUI
  • Tenir compte de la qualité littéraire de l’œuvre. OUI
  • Être attentif·ve au prix du livre, varier le nombre de pages (penser aux ados qui lisent peu). OUI
  • Montrer par un choix réfléchi que la lecture peut être un plaisir enrichissant. OUI

Je vous retrouve très vite pour une nouvelle chronique littéraire.

Leave a Reply