La fille des manifs d’Isabelle Collombat

Je fais partie des lecteurs pour la pré-sélection du prix belge Farniente 2021. Le Farniente s’adresse aux ados : c’est notamment un prix littéraire décerné par les jeunes. Il te suffit de lire un ou plusieurs ouvrages de la sélection et de voter. J’ai rejoins en cours ce projet mais j’espère pouvoir lire un maximum de livres. Vous retrouverez donc à partir de maintenant jusqu’à au moins mai 2021 des chroniques pour cette pré-sélection.

Informations concernant le livre

Titre: La fille des manifs

Auteur: Isabelle Collombat

Editeur: Syros jeunesse

Nombre de pages: 174

Date de parution: mars 2020

Format lu: epub

ISBN: 9782748527001

Résumé

Une jeune adolescente s’engage de toutes ses forces pour le climat. Et prouve que notre monde est à réinventer. Barbara marche pour le climat. Elle s’est tellement engagée dans le mouvement des jeunes pour sauver la planète qu’elle est devenue le nouveau visage de cette contestation. Impossible pour elle d’accepter que les adultes soient aussi passifs ou cyniques. Mais son franc-parler ne plaît pas à tout le monde : un mot de trop lors d’une interview, et elle est victime d’un véritable lynchage médiatique. Pour trouver la force de résister, elle écrit un journal à sa grand-mère, dont le destin tragique prend un tout nouveau sens.

Mon avis

Barbara est une jeune adolescente, végétarienne et qui milite avec d’autres adolescents, amis pour le climat. Elle a un frère et ses deux parents. Elle s’adresse toujours à Annie, sa grand-mère. On comprend au fur et à mesure que cette femme a souffert et s’est retrouvée en prison. Durant l’enfance de Barbara, elle est devenue un sujet tabou que le reste de la famille censuré. C’est comme si elle sortait du cadre pour parler au lecteur directement. Elle aime manifester pour faire valoir ses idées. Elle ne pensait pas que les autres la soutiendraient et devient rapidement la porte-parole vis-à-vis des médias. On lui découvre une passion pour l’écriture, surtout en rédigeant des carnets et pour la cuisine de sa grand-mère. Elle fait d’ailleurs un bac en cuisine. C’est une fille assez timide mais qui n’hésite pas à prendre sur elle pour donner ses opinions. Tout va bien jusqu’où jour où le secrétaire de la présidente de son pays l’appelle. En refusant l’invitation, elle ne pensait pas à tout ce qui allait arriver. D’un coup, elle se fait insulter par des personnes qu’elle ne connaissait pas, simplement parce qu’elle dérange. La presse s’en mêle et ne pas du tout dans son sens. Au fur et à mesure, les gens se moquent d’elle et la rabaisse. Elle se sent de plus en plus seule et abandonnée. Elle ne trouve plus de sens. Elle remet en questionnement la vision de la femme, la féminité, les droits d’avortement et de violence conjugale.

C’est clairement un vrai coup de cœur pour cette nouvelle année. Même si l’histoire est difficile, l’héroïne est puissante et très réfléchie face à des problèmes de société. J’aime la maturité qu’elle dégage face aux différentes expériences, de la vision qu’elle a des adultes et de la politique, de ses questionnements. Et c’est un livre clairement sur la marche du climat réalisé dans plusieurs pays dont la Belgique.

Afficher l’image source
Google images
Afficher l’image source
Google images

Je me dois pour la pré-sélection, respecter les critères de sélection du livre ou non.

-Pour moi, le nombre de pages et prix du livre sont corrects.

-Ce livre permet d’office d’ouvrir à des débats sans doute très intéressants.

-Ce livre est accessible à tous

-Ce livre peut intéresser à la fois les filles et les garçons selon moi

-Ce livre n’a pas encore reçu un prix. C’est une auteure française donc elle est francophone. Le seul problème est que la maison d’édition est française et non belge.

-La qualité littéraire du livre est vraiment excellente.

Je valide donc ce livre pour l’intérêt qu’il peut dégager et j’espère pouvoir chroniquer d’autres livres de cette auteure. Magnifique découverte pour moi !

Ma note: 8,5/10

Vous pouvez retrouver le prix farniente sur instagram et leur site.

Je vous retrouve très vite pour une nouvelle chronique littéraire.

Leave a Reply