La section Lucky de Frédéric Schmitter

Je suis heureuse de pouvoir vous parler d’un livre qui ne paraîtra qu’en janvier. J’ai d’autres lectures aussi en avant-première que j’ai hâte de vous faire découvrir. Aujourd’hui, je vous parlerais de la section Lucky.

Informations concernant le livre

Titre: La section Lucky

Auteur: Frédéric Schmitter

Format lu: epub

Editeur: Editions du Rocher (groupe Elidia)

Date de parution: 6 janvier 2021

ISBN: 9782268104683

Prix: 14,90€

Résumé

La Section Lucky, c’est un groupe de six adolescents, tous élèves du même collège. Anne, Erwan, Isabelle, Olivier, Urielle et Yves ne se connaissent pourtant pas, chacun vivant sur son territoire respectif, entouré d’eau. C’est la particularité du Collège des Îles du Ponant.

L’homme qui fera le lien entre eux durant l’année scolaire 1984-85 se nomme Gaspard, un écrivain venu de la capitale, qui ressemble étrangement à un certain Georges Perec. Il sait jongler avec le langage et entend initier ces jeunes îliens aux secrets des jeux de lettres, les accompagner dans le processus d’écriture, les émerveiller de leurs propres trouvailles.

Avec des mots pour tout bagage, ce curieux visiteur devient bientôt très attendu sur les quais des îles bretonnes. Il transforme les horizons étroits en espaces de liberté infinis.

Mon avis

Un projet est mis en place par l’auteur de son nom de plume Gaspard. Celui propose un apprentissage éducatif de l’art de jongler avec les mots mais ses sujets d’étude seront les élèves du collège des îles du ponant qui sont séparés par de l’eau. Ce projet s’appellera la section Lucky et permettra la création d’un roman. 6 élèves recevront sa visite l’un après l’autre au total 6 fois. Ils auront un défi lancé par l’auteur à chaque fois.

Nous avons d’abord comme personnage Anne dont la disparition de sa mère a beaucoup affecté. Elle est habillée de noir de haut en bas (ongles, lèvres et cheveux compris). On sent une grande tristesse intérieure pour cette personne. Son défi à elle sera d’écrire un texte avec des lettres n’appartenant qu’à une seule famille.

Nous avons ensuite Erwan, à l’opposé. Un vrai ange blanc avec un air enjoué et malicieux. Pour lui, il devra noter tout ce qu’il lui vient à l’esprit avec deux mots d’une seule voyelle.

Isabelle, jeune fille solitaire et aventure, sulfureuse envers la gente masculine. On sent qu’elle est coincée sur cette île sans possibilité de rencontrer d’autres personnes. Son objectif sera d’écrire des mots qui commencent par la lettre S.

Vient après Olivier d’allure sportive. Eleve décrit comme cartésien, appliqué, les cheveux courts en brosse. Son objectif est d’écrire de petits textes contenant exactement vingt-six mots. Il pourra utiliser des énumérations, interjections et dialogues.

Urielle aux yeux vert émeraude a un intérêt pour tout chose, surtout celles qui se collectionnent, se répertorient. Il devra poser les 26 lettres de l’alphabet sur deux rangées en haut de la table puis commencer à composer des mots qui regroupent un maximum de consonnes. Il pourra boucher les trous avec des voyelles supplémentaires.

Enfin Yves, adopté et d’origine coréenne. C’est un des garçons qui marquera le plus Gaspard. Il a un look hard-rocker aux cheveux longs. Il devra essayer de composer un poème. Chaque strophe sera une anagramme.

Je me dois de parler quand même de Gaspard, auteur, fumeur. Il se décide pour ce projet et pour pouvoir voyager dans ses îles. On sent qu’il est passionné de voyage. Au fur et à mesure de l’histoire, on le sentira profondément toucher par ses jeunes apprentis mais surtout les deux parties ressortiront grandis de cette expérience.

Ce livre m’a vraiment touché. Je trouve que c’est une très belle ode à l’orthographe et à la conjugaison oubliée. On se rend compte que ces jeunes sont très réfléchis et sont tout à fait capable de réussir ces défis. Il faut aller plus loin dans son imagination et ne pas hésiter à demander de l’aide. J’ai redécouvert des techniques pour jongler les mots dont je ne connaissais même pas le terme technique. J’ai adoré chaque personnage que je ne voulais vraiment pas quitté. Je pense que les amateurs du scrabble adoreront ce livre ! Mais pas qu’eux, les auteurs mais surtout les amoureux de la langue et de la littérature.

Ma note: 7/10

Je remercie le service Netgalley et les éditions de l’archipel pour m’avoir fait découvrir ce livre. Je vous retrouve très vitep our une nouvelle chronique.

Leave a Reply